Toubal, l'orchestre phare de Dosso Imprimer
5/11/2009 3:49:13 AM - Publié par fofo_mag@yahoo.fr  




La création de l’orchestre Toubal en 1995 est née de la volonté d’un homme, en la personne de Docteur Ousmane Yayé, qui avec Markito Leyn principale sponsor du groupe et des amis se sont lancés dans une aventure purement distractive au départ. En effet, alors que certains fonctionnaires, en fin de journée de travail et de dur labeur se retrouvent autour du thé, d’une table de belotte, de scrabble, de Monopoly ou avec des boules de pétanque pour décompresser, Ousmane Yayé dit «l’homme de l’humanité» a eu l’idée de réunir autour de lui, Hama Modi, Hamidou Seydou, Issoufou Koupa, Moumouni Tahirou, Issaka Zoumari, Issaka Seyni, Tunisien, Kindo, Seydou Noga et bien sûr l’idole des jeunes HASSANE ISSAKA dit Dargné auxquels viendront se joindre dans un premier temps Issa Boubacar dit petit chinois, Marie l’américaine, Emmanuel Ogodo et dans un deuxième Ali Noma, Ali Maliki, Kouakou, Abdoulmajid dit baby…. HAMIDOU MAIGARI, Préfet de Dosso à l’époque et Président d’honneur jouera un rôle prépondérant dans l’éclosion du phénomène Toubal’. Pour permettre aux musiciens de mieux se concentrer à la création, Ousmane Yayé a regroupé les sympathisants du Groupe en club. Cette structure est chargée de toutes les questions extra musicales : organisation, transport, concert, spectacle, déplacements ou sortie. Markito Leyn, belge de nationalité, présidait la structure avec comme Vice-président Nouhou Yérima, Chargé des Relations Extérieurs : Anza Yayé, Secrétaire Général : Massalatchi Soumana Moussa dit Thalès, Trésorier : Kane etc.… Après seulement deux années de travail, le tambour guerrier de Dosso a pu mettre à la disposition de ses fans une musique à leur goût. Les nigériens sont réveillés un bon matin par la Voix du Sahel (ORTN) sur les rythmes endiablés d’un orchestre sorti de nulle part. Pour beaucoup, il s’agissait d’un groupe étranger, pour certains des «taboussi» depuis les pays de la côte. L’album GOZOMBIRO, le tout premier de l’Orchestre Toubal’ entièrement composé, enregistré et dupliqué à Dosso vient de sortir et comme une trainée de poudre, le «phénomène toubal’» qui couvrira l’ensemble du territoire national et au delà des frontières, vient de naître. Toubal a parcouru des milliers de kilomètres à travers ce vaste pays qu’est le Niger et même au delà de nos frontières pour présenter l’image culturelle du Niger à l’étranger. Ils se sont produit ainsi à Gaya, Loga, Boboye,Doutchi,Konni, Tahoua, Agadez, Tchirozérine, Madawela, Arlit, Zinder, Maradi, Kano (Nigéria), Tillabéry, Say, Ouallam, Parakou (Bénin), Cotonou (Bénin), Ouagadougou (Burkina) et Abidjan (Cote d'Ivoire) Partout les spectacles ont été une réussite et le public a pu découvrir l’orchestre dont on vantait tant le mérite, en particulier le grand concert du Palais de Sports de Niamey le 17 septembre 1997 dont beaucoup de mélomanes s’en souviennent encore. La sortie tardive du deuxième album 'Katiboto' et dont le vernissage a eu lieu au Palais des Congrès de Niamey, coïncidera avec l’apogée du tambour guerrier et fort malheureusement une série de départ notamment ceux du Chef d’Orchestre Ousmane Yayé, Chef d’orchestre et Hamidou Seydou, Bassiste pour des raisons professionnelles. Avant de rejoindre ses nouvelles fonctions, Docteur Ousmane Yayé a désigné son successeur à la tête du groupe en la personne de MOUMOUNI TAHIROU, jusque-là technicien du groupe. La mort de Hassane Issaka dit Dargné le 15 mai 2000 sonnera le glas du groupe. A partir de cette série noire, beaucoup pensait, et à raison, qu’en enterrant Dargné, vedette adulée du groupe, c’est en l’orchestre Toubal qui disparaissait. La bande de Moumouni se remettra au travail où sortira un album dédié au défunt avec le titre 'Hommage à Dargné'. Mais hélas, cette deuxième monture ne fera pas long feu compte tenu de problèmes de tout genre. Une troisième monture suivra avec les mêmes résultats. Fort heureusement, la quatrième semble être la bonne puisque l’ensemble a résisté plus de quatre (4) ans malgré quelques départs et a bénéficié d’importants lots de matériels et instruments, fruits de la conjugaison des efforts des Autorités Administratives : Le Gouverneur LAOUALI MOUTARI et ses collaborateurs ; des personnalités originaires de la région notamment le député SANI OUSMANE Dan Dijé, BOUBACAR DJIBO Payeur de Tahoua, Colonels Madougou et Zada, la Coopération Suisse qui n’ont ménagé aucun effort pour que le Tambour résonne encore et pour toujours. Aujourd’hui, l’orchestre Toubal qui se prépare à commémorer le neuvième anniversaire du décès de Dargné se compose comme suit : Chef d’Orchestre : Nouhou Issoufou Yérima Membres : Hama Modi, Boubacar Antoine Yodor (Section guitare), Hama Zakari dit Solid, Issa Boubacar dit Petit Chinois, Assoumane Sidi dit Djadi, (section chant) Moussa Souley dit Pablo, (Section batterie et percussion) Garba Kio et Moussa Arbi (Section Matériels). Il faut noter la polyvalence de certains membres, qui est d’un grand apport pour le Groupe. En perspective, le groupe est entrain de finaliser la composition de son prochain album et qui sortira très bientôt. Incha Allah ! L’Orchestre Toubal lance un appel à l’unité de la famille des musiciens et artistes nigériens pour porter haut le flambeau de la culture et du folklore nigérien au delà de nos frontières. Sur le plan de la production, même si aujourd’hui plusieurs studios sont installés à Niamey, il demeure le problème de duplication et de distribution des œuvres. Nous en appelons à l’implication des autorités au plus haut niveau à l’image du soutien que les musiciens maliens ont bénéficié de la part des autorités de ce pays.



Imprimer

 


  ©